Posted in

Quitter : une nouvelle application Mac du créateur d’Instapaper (Vidéo)


Marco Arment est bien connu pour avoir travaillé chez Tumblr, créé Instapaper et Overcast, et pour être un podcasteur assez prolifique. Inutile de dire qu’il a touché à de nombreux domaines différents. Un domaine qui est resté pratiquement intact par Arment est, curieusement, le Mac.

En tant que personne dont le nom est si synonyme de développement iOS, il est surprenant que Quitter, une toute nouvelle application basée sur la fermeture automatique des applications distrayantes après une période d’inactivité définie, soit la première version d’application d’Arment pour Mac.

Quitter est un utilitaire de barre de menu qui permet aux utilisateurs d’établir des règles pour les applications considérées comme distrayantes. Par exemple, je peux conclure que Tweetbot prend trop de mon temps, et j’ajoute une règle pour quitter ou masquer l’application après un intervalle de temps établi.

Les applications ajoutées à Quitter sont définies avec un seuil d’inactivité de 10 minutes par défaut, mais les utilisateurs peuvent choisir de modifier cette valeur pour qu’elle soit plus courte ou plus longue en fonction de leurs besoins. Les utilisateurs peuvent également choisir de simplement masquer l’application au lieu de la quitter complètement comme défini par défaut.

Présentation vidéo

Marco recommande de désactiver le Gardez à quai option pour les applications que vous avez l’intention de quitter, car cela permettra à ces applications d’être supprimées du dock lors de la terminaison.

Bien sûr, il y aura toujours des exceptions aux règles que vous établissez, et Quitter s’adapte à ces exceptions en vous permettant de supprimer rapidement ses règles via l’option de désactivation dans la barre de menu.

Quitter n’est certainement pas la première application qui vise à réduire les distractions, mais comme elle est gratuite et qu’elle provient d’un développeur respecté, il est probable qu’elle se vende bien au sein de la communauté Mac. J’aime le fait qu’il ne s’agisse pas d’un outil qui restreint purement et simplement l’utilisation des applications dites distrayantes, vous faisant sentir coupable dans le processus. Au lieu de cela, il cache ou ferme gentiment les applications sélectionnées après une période de temps écoulée.

Marco a exploré la possibilité de déployer Quitter via le Mac App Store, mais déclare qu’il n’est pas possible de le mettre en sandbox, ce qui n’est pas surprenant compte tenu de ses fonctionnalités. Vous pouvez télécharger Quitter gratuitement du site de Marco.

Comment gérez-vous actuellement les applications qui vous distraient ? Envisageriez-vous d’utiliser Quitter pour les maîtriser ?

FTC : Nous utilisons des liens d’affiliation automatiques générant des revenus. Plus.